Nom vernaculaire : Pandanus

Nom scientifique : Pandanus utilis. Pandanacee.

Description : Arbre à tronc ramifié à allure très particulière. il mesure de 5 à 10 m de haut et possédant de nombreuses grosses racines aériennes de 2 à 8 cm de diamètre partant des tiges et atteignant le sols. Elles permettent un fort ancrage de l’arbre au sol lui permettant de résister aux vents violents  et aux fortes précipitations des régions tropicales.  Les branches sont peu nombreuses et marquées de cicatrices foliaires rapprochées. Les feuilles  de couleur vert-grisâtre sont insérées en spirales au bout de chacune des ramifications. Elles sont longues de 0,30 à 1m et possèdent des épines marginales rougeâtres. Le mot vacoa seul désigne le plus souvent la plante Pandanus utilis. Plusieurs autres espèces du genre Pandanus peuvent également être appelées vacoas, avec généralement un complément de nom : vacoa des hauts (Pandanus purpurescens), vacoa pimpin (Pandanus montanus), petit vacoa (Pandanus sylvestris), etc.

Floraison ou feuillage : L’arbre à la particularité de porter soit des fleurs mâles ou des fleurs femelles. Les individus mâles produisent une inflorescence parfumée et colorée en long épi. Les individus femelles produisent des gros fruits sphériques de couleur brun-jaune à maturité et long de 15 à 20 cm de diamètre.

Origine géographique :  Originaire de Madagascar. On le trouve aujourd’hui planté dans toutes les régions tropicales, en Afrique, dans les îles du Pacifique Sud et dans les Caraïbes.

Usages alimentaires : Les fruits sont comestibles crus, ils ont cependant la réputation d’être peu savoureux. Aujourd’hui, ils sont encore consommés dans le sud-est asiatique ainsi qu’à la Réunion, où ils peuvent par exemple servir à préparer une spécialité créole nommé achard ou être boucanés. Le cœur des bourgeons terminaux rapé et blanchi à la vapeur peut également être préparé en salades.

Usages traditionnels : Les feuilles sont cireuses et résistantes à l’eau. Ces caractéristiques font qu’elles sont utilisées pour la couverture des toits ou pour la vannerie. Pour cela, elles sont séchées, ramollies dans l’eau puis exposées au soleil. À la Réunion, le sac à dos traditionnel (le bertel) est fabriqué en feuilles de vacoa, pour perpétuer cette pratique, des ateliers de tressage du vacoa sont organisés sur toute l’île. Outre ses usages artisanaux, le Pandanus utilis est aussi planté dans les zones côtières où il permettrait de contrôler l’érosion à l’aide de ses nombreuses racines aériennes.