LES NOUVEAUX FLAMANTS ROSES SONT DE SORTIE

Le jardin botanique de Deshaies accueille 16 nouveaux Flamants roses. Arrivés le 6 février dernier en Guadeloupe des Pays-Bas, après 10 jours de mise en quarantaine afin de s’acclimater à leur nouvel environnement et un avis favorable du vétérinaire, les 16 jeunes Flamants rose rejoindront le célèbre « bassin aux flamants » pour le plaisir des visiteurs.

Le jardin accueille également deux nouveaux locataires, un paon et un faisan doré, deux femelles qui partageront la vie de Léon, le faisan doré magnifique, et d’Arthur, le paon bleu.

FOUGERES

Nom vernaculaire : Fougères

Nom scientifique : Cyathea Muricata

Description : Cette fougère arborescente est endémique des petites Antilles et constitue une plante relativement commune à des altitudes moyennes en forêt dense humide. Elle est dite « monocaule » car elle est dépourvue de toute ramification latérale. Elle atteint les 6 mètres.

Floraison ou feuillage : Le faux-tronc de la fougère, que l’on appelle un stipe est noir, recouvert d’un manchon de racines qui stabilise la fougère et la maintient en position droite. Les frondes, portant des feuilles vert foncé, atteignent une longueur moyenne de 2,5 mètres et une largeur de 1,5 mètres.

Fructification/Reproduction: Les fougères se multipient par propagation de leurs spores, ou bien par repiquage des jeunes plants.

Usage ornementaux : La fougère arborescente, qu’il est interdit de prélever dans la nature, a une grande valeur décorative. Elle requiert énormément d’humidité, un sol acide, très riche en matière organique et une situation d’ombre ou de mi-ombre. Elle déteste le vent.

 

FICUS, FIGUIER PLEUREUR

Nom vernaculaire :Ficus, figuier pleureur

Nom scientifique : Ficus Benjamina

Description : Ficus benjamina est un arbre pouvant atteindre 10 m de haut et formant souvent de nombreuses racines aériennes pendantes. À l’état naturel, les graines de ficus germent parfois sur un arbre dans le creux des branches. il va se développer comme une épiphyte, créer des racines aériennes qui vont rejoindre le sol et finiront par étouffer l’arbre hôte. Les branches sont longues peu ramifiées et souvent arquées. Les feuilles de 4 à 12 cm sont luisantes et finement coriaces.

Floraison ou feuillage : Le ficus se multiplie par semis ou par bouturage. Les feuilles sont toxiques par ingestion, le ficus contenant une sève laiteuse qui peut provoquer des réactions dermiques.

Fructification: Les minsucules fleurs du ficus sont à l’aisselle des feuilles. A maturité, elles formeront des petits fruits rouges foncés.

Origine géographique :  Originaire d’Asie tropicale. Il se multiplie par semis ou par bouturage. Les feuilles sont toxiques par ingestion. Le ficus contient une sève laiteuse qui peut provoquer des réactions dermiques. Les minuscules fleurs sont à l’aisselle des feuilles, elles formeront des petits fruits rouges foncé à maturité.

Usage ornementaux : Dans les pays tropicaux, le figuier pleureur est un très grand arbre, majestueux. Il est généralement planté dans les parcs et les jardins.
En pays  tempéré, il est moins grand mais très apprécié et populaire comme plante d’intérieur pour ses belles feuilles brillantes.  On déconseille toutefois de le planter dans les jardins  car ses racines peuvent rapidement les envahir.

 

BAMBOU

Nom vernaculaire : Bambou

Nom scientifique : Bambusa vulgaris Familles des graminées.

Description : Bambusa vulgaris est une herbe pouvant atteindre 15 m de haut. Il a de nombreuses branches, et des tiges creuses d’un vert vif de 5 à 10 cm de diamètre. Des études ont montré que le papier fabriqué à partir de Bambusa vulgaris est plus résistant que le papier issue de bois d’œuvre résineux. Il permet également de fabriquer du papier d’emballage souple et de bonne qualité .

Floraison ou feuillage : La floraison de Bambusa vulgaris est très rare en guadeloupe. Lorsqu’elle se produit, elle forme une grande tige florale longue de 2 à 3 m de haut.

Origine géographique :  Originaire d’Asie tropicale, Bambusa vulgaris est aujourd’hui naturalisé dans la plupart des pays tropicaux où on la cultive comme plante ornementale. Il est très commun en Guadeloupe, il est présent dans les lieux dégradés, en forêt et aux abords des habitations où il est parfois utilisé pour lutter contre l’érosion.

Usages alimentaires : Les pousses de Bambusa vulgaris contiennent une toxine pouvant être mortelle pour l’homme. Elle se dégrade toutefois rapidement dans l’eau bouillante. En Asie, Les jeunes pousses de la plante, cuites ou marinées sont consommées. À l’île Maurice, une décoction des jeunes pousses est mélangée avec des larmes de Job pour faire une boisson rafraîchissante .

Usages traditionnels : Les tiges de Bambusa vulgaris sont utilisées pour la construction de petits abris temporaires. Il sert aussi à la construction de plancher, ou de tuile pour les toits . La tige est utilisée pour la fabrication des pièces de bateaux telles que des mâts ou les gouvernails. Il est aussi utilisé pour faire des meubles, de la vannerie, des flûtes et des cannes à pêche. Il est utilisé comme matière première pour la pâte à papier, en particulier en Inde.

Usages médicaux : Bambusa vulgaris disposerait de nombreuses vertus médicinales. Au Congo, les feuilles sont utilisées dans le cadre d’un traitement contre la rougeole. Au Nigeria, l’infusion de feuilles macérées disposeraient de vertus contre les maladies sexuellement transmissibles.

Usage ornementaux :